Fleurissement : les bénévoles ont embelli la commune

Samedi matin, les bonnes volontés de Cruzilles se sont données rendez-vous en face de la Halle Concordia pour le fleurissement de la commune, à l’initiative de la commission fleurissement animée par Noëlle Marmier, 2ème adjointe. Plus de 800 plants, fournis par l’entreprise Centre Est Plantes à Grièges, ont été mis en terre par une vingtaine de bénévoles.

Continuer la lecture de « Fleurissement : les bénévoles ont embelli la commune »

Conseil municipal du 11/06 : le budget primitif 2020 a été approuvé

Le conseil municipal s’est réuni jeudi soir, avec un ordre du jour particulièrement chargé.

En début de séance, les agents communaux (directrice de l’école, enseignantes et responsables de la cantine) ainsi que les représentants du Sou des écoles et de l’association de la cantine scolaire, qui ont aimablement répondu à l’invitation du conseil, sont venus se présenter et échanger brièvement avec la nouvelle équipe communale. Continuer la lecture de « Conseil municipal du 11/06 : le budget primitif 2020 a été approuvé »

Le Progrès : précisions à la suite de l’article consacré au conseil municipal du 29/05

Dans l’article paru dimanche dernier dans Le Progrès, il est fait mention d’une « décision faite [par le conseil municipal] d’acquérir deux ordinateurs portables selon devis [à] 4297,82 € HT ». En réalité, le conseil a décidé, par mesure d’économie, d’acquérir seulement 2 ordinateurs sur les 4 prévus dans le devis évoqué dans l’article, pour un montant total de 2095,59 € HT (incluant la licence pour utiliser le système d’exploitation ainsi que la configuration et la mise en route des ordinateurs en mairie). D’autre part, la liste des commissions communales présentée dans l’article était incomplète.

Consulter la liste complète des commissions communales

Conseil municipal du 29/05 : compte rendu

Le Conseil municipal s’est réuni vendredi 29 mai pour fixer les délégations et  les indemnités du maire et des adjoints, mettre en place les commissions, élire le Conseil d’administration du CCAS, le correspondant défense et le délégué du CNAS, préparer le vote du budget, et délibérer sur des questions d’actualité (sécurisation du City Stade, fleurissement, bibliothèque…).
Le prochain conseil se tiendra le jeudi 11 juin à 19h30 dans la Salle des Fêtes, avec un public  limité à 10 personnes pour respecter les règles de distanciation physique.

Consulter le compte rendu

Fleurissement de la commune : rendez-vous samedi 13/06 à 9h00

Toutes les bonnes volontés sont conviées samedi 13/06 à 9h00 devant la Halle Concordia pour participer au fleurissement de la commune, à l’initiative de la Commission Fleurissement. Chaque participant.e devra apporter son petit matériel (gants, transplantoir…).

En raison de la crise sanitaire, le port du masque ainsi que le respect des gestes barrières et des règles de distanciation physique seront requis.

Pour confirmer votre présence ou pour toute question, contactez-nous.

Le nouveau conseil municipal est installé

Plus de 2 mois après l’élection intégrale de la liste « Une énergie nouvelle à Cruzilles » conduite par Dominique Boyer dès le premier tour de scrutin, le conseil municipal d’installation s’est tenu samedi 23 mai à la Salle des Fêtes.

En raison de la crise sanitaire, le public était limité à 10 personnes, et le port du masque et le respect des gestes barrières de rigueur.

Agnès Bigot, doyenne du conseil, a présidé la séance.

Elu maire à l’unanimité, Dominique Boyer a remercié les électeurs pour leur confiance, ses colistiers pour le travail accompli, son épouse, ses filles, ses amis et ses collègues pour leur soutien, mais aussi tout le personnel de l’hôpital de Mâcon qui l’a aidé à guérir du Covid-19, et assuré qu’il sera « le maire de tous les habitants ».

Le conseil s’est poursuivi par le vote des adjoints. Ont été élus : Joseph Polonia, 1er adjoint ; Noëlle Marmier, 2ème adjointe ; Geoffroy Varlet, 3ème adjoint ; Corinne Weber, 4ème adjointe.

Le prochain conseil se tiendra vendredi 29 mai à 20h00, à la Salle des Fêtes, avec un public de nouveau limité à 10 personnes, et sera notamment consacré au budget et à l’élection des commissions.

Site internet communal : changements à venir !

La Commission Communication, qui sera établie lors du prochain conseil municipal, pilotera le projet de refonte du site internet de la commune, conformément aux engagements de la campagne électorale.

De nouvelles fonctionnalités seront intégrées pour mieux communiquer l’information communale, proposer plus de démarches en ligne, mener des consultations citoyennes et développer un réseau social.

En attendant cette refonte, le site actuel sera maintenu.

Les publications seront plus régulières, notamment après les conseils municipaux, et la mise en page sera revue pour mettre en avant les actualités.

Célébration du 8 mai

La célébration du 8 mai en ce temps de confinement est particulière. Monsieur le Maire accompagné d’un porte-drapeau déposera ce vendredi 8 Mai une gerbe au monument aux morts à 11 heures. La population est invitée à respecter , à la maison, une minute de silence à ce moment là , à pavoiser si elle le souhaite et à en parler aux enfants également .

Vous trouverez ci-dessous la déclaration de notre Président de la République . Message PR – 8 mai 2020-1

Rappel des règles de civisme

Le confinement, qui est à respecter scrupuleusement, n’autorise pas les gestes non réfléchis constatés sur notre territoire :

  • Excès de vitesse,
  • Dépose d’ordures ménagères sur les points de tri,
  • Evacuation de lingettes, papiers essuie-tout ou autres matériaux que du papier wc dans les toilettes,
  • Dépose de sacs de vêtements au Point Relais alors que celui-ci est fermé.

Merci pour votre civisme.

Réouverture des déchetteries

Dès ce jeudi 16 avril, deux déchetteries de notre secteur seront ouvertes au public.

UNIQUEMENT POUR LES DECHETS VERTS.

Il s’agit des déchetteries de Vonnas (de 9h à 12h30) et de Saint-Etienne-sur-Chalaronne (après-midi de 14h00 à 17h30).

Fermées dimanches et jours fériés.

Pour éviter l’engorgement, les conditions d’accès sont les suivants :

  • Lundi et jeudi : numéros de plaques terminant par 0, 1, 2 ou 3 (partie chiffrée)
  • Mardi et vendredi : numéros se terminant par 4, 5 ou 6
  • Mercredi et samedi : numéros se terminant par 7, 8 ou 9

Cahier de doléances

L’opération “Mairies ouvertes” “Cahiers de doléances” initiée par l’association des Maires Ruraux de France se termine aujourd’hui. Dans notre commune nous avons recueilli une petite dizaine de contributions écrites. Celles-ci ont été transmises à l’association départementale qui assure sa remontée à l’association nationale qui en remettra la synthèse aux instances dirigeantes de notre pays en début de semaine prochaine . Ces contributions ont pour but d’alimenter le grand débat .

Si vous souhaitez signer l’appel au peuple français proposé par les maires ruraux vous pouvez cliquer sur le lien suivant :  http://www.appeldesmairesruraux.fr

Curiosités et monuments

L’église de CRUZILLES-lès-MEPILLAT

eglise-sit

Bref historique des travaux concernant l’église.

Le mauvais état de l’ancienne église de Cruzilles et l’augmentation du nombre de fidèles après le rattachement de l’ancienne paroisse de Mépillat sous le 1° Empire et la fusion des deux communes en Juillet 1865 rendaient nécessaire, soit l’agrandissement de l’ancien édifice roman existant, soit la construction d’une nouvelle église.

On opta pour cette seconde solution en 1866 en conservant toutefois le même emplacement ainsi que le cimetière. L’architecte Adrien PINCHARD de Macon fut choisi. Les plans et devis furent approuvés le 24 mars 1867. 45000 francs, c’est la somme maximum autorisée .La mise au point du plan de financement fut compliquée. En 1869 un emprunt de 12000 francs est autorisé. Un impôt exceptionnel est prélevé. Tout cela sur 12 ans.

Les travaux devaient commencer en 1870 après la démolition de l’ancienne église qui n’aurait elle-même lieu que lorsque l’approvisionnement en pierres de taille serait suffisant. Les travaux commencèrent bien en 1870 mais furent stoppés par la faillite de l’entrepreneur Collin Monier de Mâcon. Le devis s’élevait maintenant à 54280 francs ! L’impôt fut prolongé ! La réception fut prononcée le 15 Avril 1874.

De nombreux travaux s’échelonnèrent au cours des ans . Des travaux de maçonnerie concernant la stabilité de l’édifice dont ceux de l’entreprise Barberot au début des années 1960 consistant à créer un chaînage périphérique en tête de murs et des arcs en béton venant pincer la voûte. Le toit a fait l’objet de différents travaux : la flèche du clocher en 1913, l’effondrement d’une voûte d’une chapelle (St Denis)en 1939.

En 1955 toute la partie Ouest fut renforcée au moyen de tirants posés en façade et à l’intérieur de l’église. De 1965 à 2002 divers travaux de réfection et de suivi ont eu lieu : toit et flèche en 1965 et 1970,vitraux en 1984, automatisation des cloches, chaufferie à air pulsé en 1991, traitement de la charpente en 1999, remplacement du paratonnerre en 2002. A partir de 2003 la réflexion est engagé sur un vaste programme de travaux concernant la stabilité et la couverture de l’édifice. En effet des infiltration conséquentes existent depuis plusieurs années et la stabilité du clocher est mise en cause . Ce programme sera réalisé en trois phases sous la direction de Christophe GUYONNET architecte du patrimoine.

1° phase : 2006-2007 . Restauration de la charpente et de la couverture en ardoise du clocher.

2° phase : septembre 2008 ; Assurer la stabilité du clocher par la mise en place de micro-pieux et terminer la restauration de la partie en pierre inférieure du clocher.

3° phase : 2013 Révison de la charpente de la nef et mise en place d’un toit neuf. Celui-ci est constitué sur la partie Nord et le chœur par des tuiles . Sur la partie Sud par des tuiles photovoltaïques assurant une production annuelle de 18 000 KWh.

Ce projet , approuvé par les autorités ecclésiales, s’inscrit à la fois dans le soutien au développement durable manifesté par la commune et dans un souci de financement reposant moins sur le contribuable pour financer les inévitables travaux d’entretien à venir . Pour cela la commune s’est engagée à affecter automatiquement les surplus du budget photovoltaïque aux travaux nécessaires. Au niveau esthétique le projet a été particulièrement travaillé. L’angle de vision principal (à partir du Sud) fait apparaître un toit qui n’est pas sans rappeler les ardoises du clocher et crée ainsi une nouvelle harmonie visuelle.

Texte rédigé à partir des notes de Monsieur Christophe GUYONNET, architecte.